QU’EST-CE QUE LA PMA (ou AMP) ?

PMA

 

Définition PMA

Les lettres PMA représentent l’abréviation  Procréation Médicalement Assistée, aussi appelée AMP, Assistance Médicale à la Procréation.

Au sens strict, tout type de traitement ou de mesure destinée à faciliter la survenue d’une grossesse est une PMA/AMP, depuis la stimulation ovarienne simple jusqu’à l’ablation d’un polype utérin. En pratique toutefois, ces termes sont réservés aux techniques mettant en jeu la manipulation des gamètes, spermatozoïdes et/ou ovocytes.

 

Les différents types de PMA

L’insémination, ou Insémination Artificielle (IA) :

Elle ne concerne que les spermatozoïdes : après recueil, une population de spermatozoïdes sélectionnés par diverses techniques de laboratoire à partir de l’éjaculat, et contenus dans quelques gouttes de milieu de culture, sont déposés au fond de l’utérus, d’où ils gagnent rapidement les trompes utérines : il s’agit de l’Insémination intra-utérine (IIU), la seule utilisée en pratique, l’insémination dans le col utérin (insémination intra-cervicale) ne se faisant pratiquement plus : cela reste une fécondation semi-naturelle, puisque la fécondation elle-même et les processus ultérieurs se font à l’intérieur du corps féminin.

Le but de l‘insémination est de bénéficier d’un nombre important de spermatozoïdes de bonne qualité sur le site de fécondation, en leur évitant le trajet à travers des milieux susceptibles de freiner leur progression : le fond du vagin, la glaire cervicale tout au long du canal du col utérin, puis le milieu intra-utérin, trajet de quelques centimètres seulement mais qui représente pour eux une distance considérable.

C’est pourquoi la première indication de l’IIU est le test post-coïtal (test après rapport, test de Sims-Hühner) négatif ou insuffisant.

La fécondation in vitro, ou FIV, ou encore FIVETTE (Fécondation In Vitro ET Transfert Embryonnaire)

Elle s’effectue au sein d’un laboratoire, qui au moins initialement utilisait des instruments en verre, d’où le terme d’ « in vitro ». C’est la fécondation elle-même qui est assurée au laboratoire, en mettant en présence après leur recueil spermatozoïdes et ovocytes. Ce processus qui a normalement lieu au sein de la trompe utérine s’effectue au laboratoire d’embryologie, et c’est ensuite un embryon déjà constitué qui est transféré dans l’utérus : la fécondation est ici totalement artificielle, car elle se passe hors du corps féminin, raison pour laquelle on l’appelle aussi fécondation externe.

L’indication première de la FIV est l’impossibilité de fécondation naturelle : trompes utérines obturées ou absentes, spermes très anormaux.

 

Quand avoir recours à une Procréation Médicalement Assistée ?

Compte tenu de leurs chances de succès, les indications de ces deux techniques ont rapidement été élargies : infertilités inexplicables pout l’IIU, et toutes cause d’infertilité en échec pour la FIV.

Dans tous les cas, toute femme en âge de procréer devrait connaître l’état de son stock ovarien en ovocytes. Découvrez notre article sur l’AMH

 

2018-12-18T19:02:29+00:00avril 5th, 2018|Fertilité|